Info ou intox : les panneaux photovoltaïques polluent plus qu’ils n’économisent ?
Info ou intox : les panneaux photovoltaïques polluent plus qu’ils n’économisent ?

Démêlez le vrai du faux sur l'énergie solaire

Les panneaux photovoltaïques polluent-ils vraiment plus qu'ils n'économisent ? Découvrez la vérité sur leur fabrication, leur recyclage et leur impact environnemental réel.
Les panneaux photovoltaïques polluent-ils vraiment plus qu'ils n'économisent ? Découvrez la vérité sur leur fabrication, leur recyclage et leur impact environnemental réel.

Les panneaux solaires n’émettent pas de CO2 à l’utilisation puisqu’ils utilisent l’énergie solaire, ressource inépuisable, pour fonctionner. De ce fait, ils s’inscrivent pleinement comme des solutions écologiques durables.

Ce qui questionne et divise, ce sont la fabrication des panneaux, leur transport et leur fin de vie.

De quoi est fait un panneau photovoltaïque ?

La très grande majorité des panneaux solaires sont constitués de silicium cristallin, élément que l’on extrait du sable ou du quartz et qui, comme le verre, est 100 % recyclable.

Toutefois, la majorité des cellules photovoltaïques est produite en Chine. L’extraction n’est pas neutre du point de vue environnemental et social.  Les rejets massifs dans l’atmosphère de poudre de silicium et la pollution induite par les opérations de raffinage du silicium constituent le cœur de la polémique. Le transport des panneaux vers l’Europe alourdit le bilan carbone. 

Il est pourtant aujourd’hui possible de limiter considérablement les impacts environnementaux et de recycler les produits issus des opérations de raffinage, ce que font de plus en plus d’entreprises. Les innovations dans les techniques d’extraction et de raffinage ont permis également d’importantes améliorations. 

Selon l’ADEME, l’empreinte carbone du photovoltaïque est environ deux fois moindre pour la France que pour la Chine. La production d’un panneau fabriqué en France produit deux fois moins de carbone qu’un panneau fabriqué en Chine. 

Le recyclage des panneaux en évolution 

Les panneaux photovoltaïques contiennent aussi des éléments en argent, en aluminium ou en cuivre qui sont majoritairement recyclables. Seul le plastique contenu dans le cadre du panneau (9% de la composition moyenne d’un module PV avec un cadre en aluminium) n’est pas encore recyclé mais la règlementation va continuer à évoluer pour mener à 100% de plastique recyclé à horizon 2025. 

Aujourd’hui, les panneaux photovoltaïques, qu’ils aient été construits en Chine ou en Europe, sont recyclables en moyenne à 94 % pour la plupart des fabricants. L’objectif des opérations de traitement consiste à séparer les différentes fractions de matériaux composant les panneaux photovoltaïques, afin de les réinjecter dans le circuit productif, et constituer une véritable économie circulaire. 

Des filières du recyclage des panneaux photovoltaïques s’organisent en France et en Europe. Depuis 2014 les fabricants, les distributeurs et les importateurs de panneaux solaires, ont l’obligation de récupérer gratuitement les produits en fin de vie. 

En France, SOREN est la filière nationale de recyclage des panneaux photovoltaïques. C’est l’éco-organisme agréé par les pouvoirs publics pour la collecte et le traitement des panneaux photovoltaïques usagés en France. Il collecte sans frais pour les détenteurs – particuliers et professionnels – tous les panneaux photovoltaïques usagés, quelles que soient la technologie, la marque ou l’année de mise sur le marché.
Plus d’infos sur www.soren.eco

Durée de vie d’un panneau solaire

L’évolution de la technologie photovoltaïque et sa performance permettent aux panneaux d’être garantis au moins 25 ans avec 80% de leur rendement d’origine.

Même si les performances de production diminuent passée cette durée, les panneaux restent fonctionnels pendant encore plusieurs années et continuent à produire de l’électricité au meilleur coût et vous éviter les fluctuations du marché de l’énergie. 

Un panneau rembourse sa dette énergétique en 1 année  

Les panneaux photovoltaïques voient l’impact CO2 de leur production compensé en 1 an d’utilisation.

Selon l’ADEME « L’énergie nécessaire à l’ensemble des étapes du cycle de vie des systèmes PV est restituée après un an d’exploitation en moyenne selon la technologie de module et sa région d’installation en France ». 

Les Avis de l’ADEME : L’énergie photovoltaïque

Leur durée de vie dépassant les 25 ans, le bilan est largement positif puisqu’ils vont produire de l’électricité verte pendant de nombreuses années. Cela fait donc des panneaux photovoltaïques un système de production électrique écologique et vertueux.